Chamousset

BOUCLE N° 122A CHAMOUSSET

Commune de Cornillon

Longueur  5,5 Km
Difficulté  Facile, passage un peu escarpé
Dénivelé  175 m
Durée  3h45
Carte IGN :Top 25 Nyons-Rémuzat

Centres d’Intérêt: 

Le Pas des Ondes et les gorges d'Arnayon

Le Plan d'eau du Pas des Ondes

LES GORGES D’ARNAYON (GÉOLOGIE)    

Formation d'une cluse

 Les gorges d’Arnayon se développent au bénéfice d’une cluse qui coupe le banc calcaire tithonique relevé ici quasiment à la verticale. Il s’agit en fait de la retombée de l’anticlinal (plissement en bosse) qui recouvrait l’actuelle cuvette de la Motte et qui atteignait probablement deux mille mètres d’altitude.

La cluse d'Arnayon
Diaclases et failles

A l’entrée des gorges sur la retombée de la cluse à gauche on peut observer une faille (cassure avec rejet) et une diaclase (cassure sans rejet) qui affectent les couches de calcaire et des éboulements de falaise.

La grande lauze

En traversant la gorge on observera le canyon en contrebas avec ses marmites de géant.

La grotte de la Tune

Du sentier qui longe la gorge et qui monte au col de la Molière, on aperçoit bien les dalles verticales qui se dégagent des strates de calcaire. Au sommet du ravin qui les surplombe un peu à droite, on distingue un bouquet de chênes. C’est derrière ce rideau de végétation que s’ouvre le porche de la Grotte de la tune, longue de 80 m qui servait autrefois de bergerie et qui fut habitée aux temps préhistoriques par les premiers agriculteurs (épi-cardial, chasséen), il y a plus de 6000 ans.

relevées presque à la verticale. C’est cet endroit qui fut pressenti depuis les années 60 pour l’implantation d’un plan d’eau. Au début, on avait pensé à un barrage dans la cluse amont, mais les sondages détectèrent des épaisseurs considérables de graviers rendant le projet techniquement difficile, c’est donc vers la solution de creusements dans les alluvions qu’on s’orienta, mais l’étendue de l’ouvrage en fut très restreinte et de fortes oppositions retardèrent la réalisation. L’ouvrage est exploité pour la baignade et la pêche depuis 1997.

Une station d’épuration a été construite en aval du Plan d’eau. Elle utilise la technique du lit bactérien avec un traitement secondaire aux ultraviolets après filtrage au sable (configuration peu courante). Cette station traite les eaux usées de la Motte et de Cornillon et elle est surdimensionnée (équivalent 3000 habitants) à cause de la pointe d’été (tourisme). Du fait de la proximité du plan d’eau, cette station a fait l’objet d’un aménagement soigné, aspect paysager, couverture des ouvrages et filtration de l’air pour éviter les nuisances. La rivière n’est donc plus polluée comme par le passé.

 LE PAS DES ONDES

Ce goulet est une déviation provoquée par des failles et des processus d’antécédence. La rivière aurait dû normalement passer par l’autre côté de la colline actuels col et village).

Deux cluses limitent un canyon en arc de cercle, passages rétrécis obligés entre les strates de calcaire qui sont ici

ITINERAIRE

- Départ du parking sur la rive droite de l’Oule en face du plan d’eau du Pas des Ondes.

Descendre rive droite en direction du torrent d’Arnayon, ne pas traverser le passage submersible, suivre le ruisseau d’Arnayon rive gauche jusqu’à la ferme

10 mn – A la ferme, passer sur le côté droit et prendre le sentier qui monte sur la droite jusqu’à la route.

15 mn – Prendre la route à gauche et la suivre pendant les deux Km de gorges.

A la sortie des gorges, on voit sur la gauche le vallon du ruisseau des Pennes.

1 h – Descendre le chemin vers la rivière, passer le pont et remonter jusqu’au virage suivant.

Ne pas continuer le chemin, prendre juste dans le virage le sentier à gauche qui surplombe  les gorges jusqu’au Col de la Molière.

On découvre le château de Cornillon et on domine le Pas des Ondes.

2 h –  Au col, tourner à gauche et suivre le sentier qui contourne la colline de Chamousset par la droite.

On arrive alors sur la falaise qui surplombe le Plan d’eau du Pas des Ondes (point de vue).

Descendre le sentier qui serpente en direction du lac.

3 h 20 – Passage d’un éboulis. On arrive alors au bout de la colline, on découvre à droite une maison en contrebas (borne de propriété) ; prendre alors le sentier à gauche (virage en épingle à cheveu) et descendre la colline vers le torrent d’Arnayon.

En bas du sentier, suivre à droite l’ancien lit du torrent jusqu’au passage submersible.

Traverser à gauche et rejoindre le parking en remontant la rive droite de l’Oule.

3 h 45

 Pour raccourcir : (1 heure de moins)

En groupe et avec deux véhicules il sera possible d’organiser une navette entre le parking du pont de Cornillon et le parking du ravin des Pennes pour éviter litinéraire par la route.

photos