La Motte – Cornillon

LA MOTTE CORNILLON     BOUCLE N° 153

Longueur  8,5Km
Difficulté  facile
Dénivelé 170m
Durée  4 h
Carte IGN : 1/25000e La Motte Chalancon 3138 est

PHOTOS 

Centres d’Intérêt : L’Oule, Les cabanons

Le château de Cornillon

La grotte du Pas des Ondes   

Promenade favorite des Mottois, le Plan d’eau du Pas des Ondes est entouré de paysages magnifiques. Il offre un magnifique terrain de découverte et de repos

DESCRIPTION

L’OULE 

prend sa source à l’Adoux d’Oule à Montmorin (938m) et se jette dans l’Eygues à Rémuzat (.m)

Torrent encaissé jusqu’à La Charce, elle dépose ses alluvions en amont et en aval  du Pas des Ondes.

En aval de La Charce, l’Oule avec un lit plus large, pose le problème de son franchissement surtout en période de hautes eaux. Les ponts  ont été longtemps limités à celui du Lac après 1829 (glissement de terrain ayant rétréci le lit) et de Cornillon (pont définitif vers 1860). Des planches (tronc de peuplier écarri sur une face) et des câbles (supportant un plateau acrroché à deux poulies à manivelle) permettaient d’accéder aux propriétés et fermes de rive gauche.

Avant le XIXe siècle, des digues ont été édifiées pour éviter les débordements dans les zones fertiles de fond de vallée. La crue terrible du 13 août 1868 les a fortement endommagées (changement de lit à Rottier) tout en encombrant de gravier les terrains voisins.

Depuis un vingtaine d’années des colonies de castors ont trouvé refuge dans les ramières qui bordent l’Oule et on peut observer  leurs traces (troncs coupés, empreintes de pattes palmées, terriers dans les berges, barrages…).

sûr par contre qu’elle ait constitué un abri depuis la préhistoire à voir l’important dépôt de noir de fumée sur ses parois. On a dû s’en servir aussi pour rouir le lin et le chavre qu’on attachait à un madrier fixé en travers du courant (encoches dans la paroi). Quant à l’eau, elle n’est pas potable car elle provient probablement du  ruisseau d’Arnayon qui se perd dans les strates calcaires des gorges toutes proches.

LES CABANONS

On remarquera au quartier St Pierre plusieurs cabanons d’exploitation. Ils servaient d’abri, de local à matériel, parfois d’habitation sommaire et étaient souvent situés près des vignes car c’est surtout dans des coteaux de ce type que les Mottois avaient une parcelle pour produire leur vin à base de grenache vanté par les auteurs du XIXe siècle. Après les ravages du Phylloxéra (vers 1880) ce cépage fut remplacé par le clinton donnant une  « piquette » qui se conservait une partie de l’année avant de devenir aigre, vu le faible degré d’alcool, et consommables par les seuls acharnés).

 GROTTE DU PAS DES ONDES

La Grotte du Pas des Ondes est un porche au fond duquel jaillit une source très calcaire qui a élaboré une plate-forme de tuf avant de se jeter en cascade dans la falaise sur une trentaine de mètres de hauteur.

Cette plate-forme était un endroit rêvé jusqu’au début du siècle pour le jardinage  car très ensoleillé et à l’arrosage permanent, et c’est là paraît-il qu’on récoltait les plus grosses courges de Cornillon. Le tuf présente des banquettes dues à l’exploitation qu’on en fit par sciage ; cette pierre légère et au façonnage aisé, offrant une excellente tenue à la pression et à l’incendie fut largement utilisée pour les voûtes et arcs dans le village et au château.

La légende veut que la grotte ait été le lieu de cérémonies de sacrifices au temps des gaulois. Il est sûr par contre qu’elle ait constitué un abri depuis la préhistoire à voir l’important dépôt de noir de fumée sur ses parois. On a dû s’en servir aussi pour rouir le lin et le chavre qu’on attachait à un madrier fixé en travers du courant (encoches dans la paroi). Quant à l’eau, elle n’est pas potable car elle provient probablement du ruisseau d’Arnayon qui se perd dans les strates calcaires des gorges toutes proches.

LE CHÂTEAU de CORNILLON (propriété privée)

Plan du château

De forme triangulaire épousant la topographie de la crête rocheuse où il est juché à 740 m d’altitude – 200 m au dessus du village actuel –  le château de Cornillon, bâti entre 1250 et 1270, s’allonge sur 50 m pour une largeur maximale de 30 m entre les deux tours circulaires. La tour NO est munie d’une série de meurtrières et bouches à feu face au secteur non protégé par les escarpements. La tour NE enserre la chapelle dont l’abside fut ensuite munie d’une ouverture pour couleuvrine (canon du XVe au XVIIe siècle). Des restes de voûtes en tuf sont visibles dans les deux tours et la citerne au cœur de la place centrale entourée de corps de bâtiments. Celui de l’Est, le moins détruit, montre encore deux chapiteaux destinés à recevoir un arc de voûte

ITINERAIRE

N°  153a                  L’Oule

Longueur  2 Km
Difficulté  Très facile
Dénivelé  20 mn
Durée  1 h

- Départ Syndicat d’Initiative, passer le pont direction Nyons, suivre le chemin bordant la rivière à gauche.

-Au calvaire, suivre la route en direction du sud vers Nyons jusqu’à la passerelle.

Traverser la passerelle et revenir vers le village à gauche par le chemin qui suit la rivière rive gauche.

Traverser à la passerelle,  tourner à gauche, contourner le camping municipal et revenir au village (S.I.).

Varriante: A la passerelle des Iscles,  enchaîner avec la boucle de St Pierre– La Pattaque.

Contourner à droite le cabanon et suivre l’ancien chemin rural qui grimpe derrière le cabanon.

Ce chemin oblique sur la gauche, traversant successivement deux bordures de pierres sèches (bordures d’anciens champs). 

Après la deuxième bordure, traverser en direction du sud jusqu’à un grand pin, on rejoint un chemin qui passe près de deux cabanons. Descendre ce chemin jusqu’à la route d’Arnayon. (belle vue sur le plan d’eau et les marnes).

Redescendre la route et contourner le champ. Arrivé au bout du champ, dans le virage, prendre un chemin qui descend à droite à une ferme. A la ferme redescendre le long du ruisseau d’Arnayon jusqu’au passage à gué et remonter en bordure de l’Oule jusqu’au Pont de Cornillon. Le traverser et suivre l’Oule par la rive gauche jusqu’à la Passerelle.

Traverser et redescendre jusqu’au camping de la Piboure

- Couper par le camping puis rejoindre la route.

Variante 1: Avant le pont de Cornillon enchaîner avec la boucle Cornillon.

Variante 2 : Au passage du ruisseau d’Arnayon, enchaîner avec le sentier de la grotte du Pas des Ondes.

 Variante  : Au passage submersible du ruisseau d’Arnayon, enchaîner sur la boucle de St-Pierre – La Pattaque.

(Attention! Le château est une propriété privée, sa visite est dangereuse à cause des risques décroulement.)

 N°153b  St Pierre– La Pattaque

Longueur  4 Km
Difficulté  facile
Dénivelé  100m
Durée  2 h

- Départ de la petite aire de repos entre la route D61 et le camping de la Piboure.

Tout de suite à droite en direction de Nyons, prendre le chemin qui monte dans un bouquet de pins au dessus du transformateur, bifurquer tout de suite à droite par un petit sentier (chemin rural) et le suivre jusqu’au ras du cabanon.

Contourner à droite le cabanon et suivre l’ancien chemin rural qui grimpe derrière le cabanon.

transformateur, bifurquer tout de suite à droite par un petit sentier (chemin rural) et le suivre jusqu’au ras du cabanon.

N°153c le Plan d’eau, Cornillon

Longueur  2,5 Km
Difficulté  facile
Dénivelé  50 m
Durée  1h

- Départ du Pont de Cornillon.

- Longer les plans d’eau (Attention entrée payante pendant les heures de surveillance de la baignade!).

- Longer la rive gauche jusqu’à la station d’épuration,

- Grimper au dessus de la station sur le sentier à mi-pente qui grimpe jusqu’au village vers la chapelle de Cornillon.

- Redescendre par la route jusqu’au pont.

Variante 1 : grimper jusqu’au château par le sentier qui part derrière la chapelle vers la gauche

 (Attention, le château en lui même est une propriété privée, gros risques de chutes de pierres).

Variante 2 : au pont de Cornillon, enchaîner avec la boucle des Iscles ou la boucle du Pas des Ondes,Chamousset.

(Attention! Le château est une propriété privée, sa visite est dangereuse à cause des risques décroulement.)